Toujours avoir un plan B!

Je ne suis pas encore parti que je dois déjà l’appliquer. Donc il faut avoir un plan B, parce que ça enlève un stress énorme et que si on en a besoin, il est là pour ça. Dans mon cas, dans l’empressement de ne pas manquer mon autobus arrivé à l’aéroport de Calgary, j’ai laissé mon guide du sentier sur l’appareil pour acheter les billets de transport en commun. Je me retrouve donc sans le livre papier pour me guider le premier tiers, soit 600 km, sachant que j’avais déjà envoyé le reste par la poste plus loin sur la route. C’est peut-être une bonne nouvelle! C’est que depuis que je l’avais acheté la version 2016 était sortie. Mon plan B est que je l’avais acheté en format Kindle que je peux lire sur mon cellulaire. J’ai même un plan C, qui est que je l’ai en Word, donc je vais imprimer les pages qui me manquent. J’ai aussi un plan D! C’est que j’ai entièrement intégré le livre dans le GPS. Donc je n’avais aucun stress, j’ai juste perdu quelques notes que je vais retrouver quand j’aurai le nouveau livre que je viens de me commander à mon arrivée à Polebridge et c’est un exemplaire de 2016. C’est peut-être une bonne nouvelle parce qu’il y a eu plusieurs incendies de forêt l’année passée et certains sentiers sont fermés, alors je vais avoir des détours à prendre.

Il en va de même pour les ours, avoir une Bear Bell c’est bien, mais avec une tasse en métal c’est mieux. C’est comme le Bear spray, il est en au-cas-que du Bear bang. C’est la sécurité qui compte!

Donc le plan B C D E… C’est toujours pratique.

Sur ce je vais imprimer les pages que j’aurai besoin les prochains jours. Ça commence demain!

Dans la catégorie: Blog

Laisser un commentaire