À 4% de chance de pluie, j’ai droit à une tempête.

Ici la météo c’est très local. Ça varie d’un versant de montagne à l’autre. La seule vraie météo est celle que l’on voit dehors à l’instant, personne ne sait ce que sera fait demain, personne! J’ai pris une autre journée de « repos » disons forcée. Je ne sais pas si c’est une bonne décision, frais et mouillé ou chaud et sec, vaut mieux profiter du frais, mais à quel prix.

10 heures plus tard, je marche toujours avec juste une sandale parce que j’ai recollé l’autre et j’attends que ça sèche…

J’ai bien fait! Je crois être rendu à 5 orages, dont une avec des grêlons, en plus du vent et des autres averses. Il y a une phrase que tout le monde dit ici : « You never know! » Et c’est bien vrai, il n’y a pas 2 météos qui disent la même chose pour le même endroit.

Donc demain matin, 6 heures, je repars pour la montagne pour 2 ou 3 jours avant d’arriver à Oroville et là le sérieux va commencer, jusqu’ici ce n’était que de l’entraînement. Pour l’instant je suis sûr que je vais avoir une belle journée!

But, you never know…

Dans la catégorie: Blog

Laisser un commentaire